Intervention individuelle systémique
Thérapie de couple

  Stéphanie Walker: BOOSTEUSE DE CONFIANCE

Devenez l'écrivain du livre de votre vie


   

Blog

Jour DES DROITS DE LA FEMME

Publié le 8 mars 2018 à 2:10


"Le secret du bonheur et le comble de l'art, c'est de vivre comme tout le monde, en n'étant comme personne."

En cette journée des droits de la femme, je vous partage cette citation de Simone de Beauvoir.

Le secret du bonheur, c'est d'être comme tout le monde en n'étant comme personne. Quelle belle vérité. En entretien, je me rends compte que les femmes ont encore beaucoup de mal à parler de leurs besoins, de leurs attentes. Elles sont encore conditionnées, influencées a faire pour les autres. Comme si le sacrifice de soi était la seule issue. Elles n'ont pas appris pour certaines à penser, réfléchir à ce qui les fait vibrer, à s'exprimer sur ce qui les mets en joie, à assumer de ne pas coller à l'image qu'on attend d'elles, à affirmer leurs désaccords, à sortir de l'attente que l'autre vienne combler leurs attentes.


Je suis une femme mais je n'ai aucune honte à dire que la parentalité n'est pas quelque chose de facile, à laisser mes enfants avec leur père à la maison alors que je vais voir ou voyager avec mes copines. Plus le temps passe et puis je me construis ma propre définition de la féminité, la façon dont je suis capable d'être une mère, une compagne, une amante.


Comme l'exprime si bien Simone de Beauvoir, je vis comme tout le monde tout en étant comme personne, simplement parce que je suis moi. Une personne à part entière avec des besoins et des attentes liées à ce que je suis, à ce que j'ai vécu et à ce que je souhaite vivre. Depuis que j'ai arrêté de copier les autres, de vouloir ressembler aux autres, de m'imposer une façon de vivre parce que soi-disant, c'est comme cela qu'il faut faire, je suis plus vraie, authentique avec moi et avec les autres. Je ne copie plus, je suis devenue...


J'ai des droits individuels en tant que personne et c'est en les assumant que j'arriverai à mettre ma pierre à l'édifice pour les droits collectifs des femmes.


Dans mon couple,je me positionne comme une personne à part entière. J'ai compris que nous étions 3 et bien plus encore dans la relation : moi, lui et la relation. Oui, il y a Nous mais avant ce Nous; il y avait Lui et moi. En effet, mon homme est d'abord tombé amoureux de moi, et je ne pense pas que m'oublier pour disparaître dans le Nous sera bénéfique pour notre relation. Le Nous que nous formons aujourd'hui à besoin de se nourrir de nos individualités, de nos envies personnelles.


Si je ne sais pas quels sont mes droits, mes attentes, comment pourrais je être capable de nourrir notre relation avec autre chose qu'attentes et rancoeur. J'ai compris que j'avais le droit et le devoir pour mon bien et celui de mon compagnon de m'exprimer avant que je ne psychote, que les choses ne prennent des proportions ingérables. J'ai compris que certaines de mes aspirations ne colleront pas avec les siennes mais que c'est aussi cela le challenge de la vie à deux.


Oui, vous avez des droits,

Oui, vous avez des besoins

Oui, vous êtes unique

Oui, vous pouvez vous exprimer

Oui, vous pouvez vous assumer.


Pour ma part, je continuerai à revendiquer et exprimer mes droits, mes besoins, mes attentes et à titre professionnel, je continuerai à accompagner les femmes vers plus d'autonomie émotionnelle, vers un meilleur positionnement dans leur relation afin que le vivre ensemble soit possible sans aucun sacrifice et dans le respect de soi et de l'autre.


Belle journée et douce journée des droits de la femme.

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires